Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 19:41

L'initiative de BCE est des plus dangereuses pour notre pays, car compte-tenu de son discours et de la "qualité" des comparses qui l'entourent et qui l'appuient, le doute n'est plus permis:

il s'agit là bel et bien d'une démarche qui tente de donner un coup de poignard mortel à l'état de droit qui risque d'enfanter une dictature dirigée par les nostalgiques des régimes précédents et des opportunistes de tous bords:

-Les possédants des fortunes colossales mal acquises,

-Les délinquants de tous bords et de différentes espèces,

-les valets de l'étranger, véritables mercenaires sans foi ni loi,

 

qu'une justice libre, honnête et indépendante inquiète à juste titre.

 

Contrer cette initiative et la combattre passe par une mobilisation de la majorité des tunisiens honnêtes qui se doit d'éviter de tomber dans le piège de la provocation,

             et avec pour seul mot d'ordre :

 

Préserver l'état de droit et le défendre coûte que coûte en respectant la légalité du gouvernement en place car il est élu et de ce fait il est légitime, sans toutefois s'interdire de le critiquer quand cela est justifié, veiller surtout à la séparation des pouvoirs, judiciaire, exécutif et législatif, et faire pression sur ce même gouvernement afin qu'il applique la loi, toute la loi et rien que la loi, sans état d'âme contre tous ceux qui ont fauté sans distinction aucune, aussi forts et aussi haut-placés soient-ils.

 

Et exiger que toute alternance se réalise par des élections.

 

Quand au scénario égyptien que certains redoutent, c'est par notre unité, notre volonté et notre détermination, par des choix honnêtes et objectifs ainsi que par nos actions et par nos réactions qui ne doivent privilégier que l'intérêt supérieur de la nation que nous saurons démontrer que le scénario égyptien est non transposable chez nous.

 

Bref, en un mot, empêcher toute action illégale, préserver nos nouvelles institutions et défendre l'état de droit, seul garant de la liberté et de la justice.

Partager cet article

Repost0

commentaires