Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 20:17

Appel à un referendum pour la rectification de la constitution tunisienne

Ne tournez pas le dos pas à la source de vos principes: refusez toute loi qui irait à l'encontre des enseignements de l'Islam.

En signant cette pétition, vous contribuez à soutenir cette action.


الممضين على العريضة يطالبون باستفتاء الشعب التونسي للاجابة بنعم او لا على السؤال التالي:

هل توافق على رفض كل قانون قومي أو عالمي مخالف للقوانين الاسلامية ؟)في حالة تفوّق أصوات "نعم" بِ51% يُوجب تعديل الدستور باظافة فصل1 مكرر يحتوي على النص أعلاه(


الامضاء، شهاب الدين النيفر

 

Les signataires de cette pétition réclament que le peuple Tunisien se prononce, sous forme de référendum, par oui ou non à la question suivante


Approuvez-vous que toute loi nationale ou internationale contraire au droit musulman doit-être rejetée  (Au cas où le « Oui » l’emporte par 51% des voix, la nouvelle constitution devra être ratifiée en conséquence par le rajout d’un article 1Bis reprenant le texte ci-dessus)

   Signé : Chiheb-Eddine Ennaifer


Cliquez sur le lien ci-dessous pour accéder au texte de la pétition et pour la signer : 

   

http://www.avaaz.org/fr/petition/Public_Tunisien_Appel_a_un_referundum_pour_la_rectification_de_la_constitution_Tunisienne/?copy 

 


Partager cet article

Repost0
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 19:24

La réflexion et l'analyse doivent l'emporter sur le maudit sentimentalisme qui a toujours été à l'origine des défaites Arabes.

 

Pour mieux comprendre le fond des choses, il faut chercher les informations qui éclairent chez ceux qui ont écrit la pièce de théâtre que nous vivons depuis le 14/1 et dont l'un des auteurs et théoricien n'est autre que Noah Feldman;

 

 Ce dernier a persuadé ceux qui tirent les ficelles, les vrais décideurs que sont les américano-sionistes, d'adopter une nouvelle stratégie en vue de la conquête et de l'édification d'un grand Proche Orient "apprivoisé" et "asservi", dont les nouvelles constitutions, pour des raisons tactiques, doivent avoir les apparences de l'Islam et seulement les apparences.

 

 Ceci se déchiffre à travers les écrits du "Fakih" US et qui trouvent leurs aboutissements dans la nouvelle constitution Tunisienne qui vient d'être adoptée, où l'Islam a été écarté et il n'y est évoqué que pour servir de décor trompeur.

 

 En réalité, il s'agit d'un leurre et seulement d'un leurre, puisqu'ainsi, l'Islam, sera débarrassé de ses substances essentielles que sont la prise en compte de ses lois, de ses principes et de ses valeurs qui deviennent non appliquables.

 

Aussi, pour faire passer cette pilule  aux peuples Arabo-musulmans sans rencontrer de résistance, le meilleur moyen consiste à faire avaler cette pilule "enrobée" à ces peuples par l'intermédiaire des courants politiques dits "modérés"  à "références islamiques".

 

Le prototype a été conçu et fabriqué pour la Tunisie, et aujourd'hui 26/1/2014, il est achevé, adopté et fin prêt à servir de modèle pour une production en série qui s' écoulera dans les pays Arabo-musulmans.

 

Une constitution à articles "ambigus", s'apprêtant à diverses interprétations qui se contredisent et qui s'opposent : de vraies bombes à retardements, difficiles à déminer, sauf à réécrire et énoncer clairement de façon irrévocable, que le droit musulman, tel que défini et explicité dans notre jurisprudence Sunnite, soit la seule source de nos lois.

 

 l'immunité des peuples Arabes a toujours puisé sa force de résistance dans l'application des lois de l'Islam qui organisent la société et qui forment les hommes. Et les hommes formés représentent un frein aux visées économiques des néo-colonialistes.

 

Leur combat contre l'Islam n'est nullement destiné à nous convertir à quoi que ce soit, il a pour seul but de nous asservir pour mieux nous exploiter.

 

Cependant, la forteresse ne cèdera pas, car les Américains, leurs alliés et leurs valets, ainsi que leur nouvelle constitution pernicieuse, seront éphémères en raison de l'immunité de la majorité de notre peuple qui a été prouvée tout au long de son histoire chaque fois que ses lois, ses principes et ses valeurs musulmans ont été bafoués.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 14:20
   Si la cour des comptes avait audité les comptes des 150 partis politiques et des 16.000 associations, nous aurions su dès le départ qui sont vraiment ceux qui prétendent nous représenter, aussi bien sur le plan politique qu’associatif, et l'auto-nettoyage aurait été effectué par une application des lois en vigueur.
Et il est encore temps d'entreprendre cette démarche afin d'imposer une éthique sans laquelle l'avenir de la Tunisie sera "compromis".

Partager cet article

Repost0
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 19:50


 عندما أُشيع عام 1956 حلّ الأحباس، قابل الشيخ محمد الصالح النيفر الحبيب بورقيبة في قصرالحكومة بالقصبة قصد التأكّد من صحة هاته الإشاعة.

ومن أوّل وهلة في هاته المقابله صارح الشيخ بورقيبة قائلا : الناس تقول سي الحبيب كفر، فكان جوابه وهو دامع العينين: إذا أنت أقرب الناس إليّ تشكّ فِيَ فما شأْن عامة الناس، وهومُشيرا في نفس الوقت الى مكان السجادة الموجودة في مكتبه، ثُمَّ واصل كلامه قائلا : مسألة الأحباس مَنيشْ فاهمها مليح ، ممكنش تفسرهالي؟

                      فقام بتفسير مدقّق و معلل مُستنتجا مُخالفة حلّ الأحباس لتعاليم الدين الاسلامي.
                                        و كان رد بورقيبة : هذا ظلم يا شيخ، حلّ الأحباس ظلم.
حينئذ سأله الشيخ : هلْ أستطيع أنْ أدلي بتصريح للصحافة أُبيّن فيه موقفك تجاه هاته المسألة فوافقه بورقيبة.

و فعلا نُشِرت مقالة الشيخ في بعض الجرائد منهم جريدة الزهرة أين نقل أنّ الحبيب بورقيبة يعتبر أنّ حلّ الأحباس ظلم و مُنافي لتعاليم الدين الاسلامي.

                       ثمّ بعد اشهر صدر قانون يلغي الأحباس الخاصة و المشتركة
 

    www.ennaifer.ch/article-88460001.html 

:لمن لايعرف التاريخ النضالي للشيخ محمد الصالح النيفر وانجازاته

Partager cet article

Repost0
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 15:19

La chaine de TV Nessma n'abrite plus de journalistes mais deux procureurs permanents : Sofiene Ben Hmida et Zied El Hani, dans une ambiance de Tribunal, où l'animatrice joue le rôle de présidente qui oriente le pseudo-débat en fonction des ordres qu'elle reçoit à travers son oreillette, et qui, de toute évidence, n'avantagent guère les accusés absents :


 le Gouvernement Tunisien, les institutions de la république et les partis politiques majoritaires à l'assemblée nationale qui sont condamnés, sans débats contradictoires, en leur absence et d'office.

                                                  

 Quand aux invités "sélectionnés" qui se succèdent sur le plateau au fil des émissions, ils ressemblent plus à des témoins à charge qu'a des invités dignes de confiance et objectifs.

 

 Si j'étais responsable de l'équivalent d'un conseil supérieur de l'audiovisuel, je n'aurais pas hésité une seconde à retirer immédiatement à cette chaine de TV, sa licence, sans préjuger des poursuites pénales pour préjudices causés aux intérêts supérieurs de notre pays, à son gouvernement légitime et à son assemblée.


En effet, les téléspectateurs assistent régulièrement à un dénigrement systématique de nos gouvernants et de nos institutions légitimes, de diffusion d'informations mensongères et d'incitation à la désobéissance, sous diverses formes, pouvant mener au désordre public, voir même à faire naitre auprès des téléspectateurs des sentiments permanents d'insécurité :

toute une propagande négative, ainsi que des incitations dangereuses et déstabilisatrices.


L'application stricte des lois en vigueur s'impose à l'encontre de la direction de la chaine, aux journalistes incriminés et à certains invités douteux, ceci en raison de la dangerosité de ces mises en scène malhonnêtes et de leurs conséquences.


Comme la majorité de mes concitoyens, je suis partisan et défenseur de la liberté d'expression en général, et de celle des journalistes en particulier, ainsi qu'a leur liberté de conscience et surtout pour qu'ils excercent leur métier sans pression et en toute indépendance, à la seule condition  de se conformer à l'éthique déontologique de la profession. 

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 21:08

 

Je ne veux contrarier personne ici, mais il est nécessaire et utile d'avoir une lecture historique et rigoureuse : Saddam, Allah yarhmou, a été un agent appointé de la CIA lors de son exil en Egypte(archive CIA) sous le règne du roi d'Irak Fayçal,

ensuite c'est Saddam qui a attaqué l'Iran par surprise, prétextant un litige de limites frontalières, violant ainsi un accord qu'il avait lui-même signé avec le Chah auparavant (source:les accords d'Alger).

Il a été Poussé et appuyé logistiquement, matériellement et financièrement par les gouvernants Américains, Français et les monarques du Golfe, Arabie Saoudite comprise.

Il escomptait, lui et ses alliés, mener une guerre éclair pour faire tomber la toute naissante République Islamique d'Iran pour devenir le gendarme du Golfe (c'est ce que le gouvernement US de l'époque lui avait fait miroiter) :

Cette guerre contre l'Iran a duré huit ans !!! (c'est plus long que la 2ème guerre mondiale) contre un pays soumis à embargo, achetant ses pièces de rechange au marché noir, soit trois fois leurs prix, alors que l'armée Irakienne avait à sa disposition les satellites américains, les super-étendards Français, prélevés sur le stock de l'armée Française et pilotés par des officiers Français, ainsi que des quantités énormes de chars.

Tout cet arsenal et l'utilisation massive d'armes chimiques ne sont pas venus à bout de la naissante République Islamique et Saddam, profil bas, a dû solliciter l'armistice.

Dernière erreur de Saddam : l'Irak, ruinée après cette guerre, avait sollicité une aide financière de 30 milliards de dollars auprès des pays du golfe et principalement du Koweit; d'un coté, les américains ont fait pression sur l'Emir du Koweit pour qu'il refuse l'aide sollicitée, ce qui a poussé Saddam à les menacer, et de l'autre côté, ces mêmes américains, par l'intermédiaire de leur ambassadrice, lors d'un entretien à Bagdad, ont donné le feu vert à Saddam pour envahir le Koweit (entretien enregistré à la demande de Saddam ).

Dès que le Koweit fût envahi par l'armée Irakienne, Georges Bush sénior a téléphoné au Roi d'Arabie Saoudite pour le persuader que Saddam s'apprêtait à prolonger son invasion en Arabie et demanda au roi de lui permettre d'installer une base militaire US pour le défendre, tout en exigeant une réponse immédiate, ce dernier, après une hésitation de quelques secondes, lui a confirmé son accord.

Et c'est ainsi que l'armée US, auparavant en mer, à bord de bateaux et à distance, avec tous les inconvénients logistiques et d'approvisionnement, s'installa sur terre, à la base créée à Dahran, pour pouvoir mener de façon efficace, la suite des opérations programmées.

Enfin, il revient à chacun de tirer la morale, de son point de vue, de ces événements historiques.

Partager cet article

Repost0
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 16:59
Adhérez via facebook au groupe " Front des Citoyens unis " :

le mal étant identifié, il ne reste plus qu'à le combattre et arrêter de se résigner face à ceux qui ne cessent, pour diverses raisons blâmables, de comploter contre le peuple Tunisien :
bon sang !!! honnêtes citoyens de toutes catégories sociales, vous qui composez la majorité dans ce pays, réveillez-vous, unissez-vous et exprimez vous d'une seule et même voix, pour mener le seul combat qui vaille, celui du bien contre le mal.
 L'occasion vous est offerte pour participer à ce noble combat en adhérant à ce groupe indépendant de tout parti politique, de toute association et de toute influence étrangère.
Ce " Front des Citoyens unis", il faut le renforcer pour qu'il puisse réunir le plus grand nombre d'adhérents afin de faire émerger la vraie force vive de ce pays : sa société civile.
Cette majorité silencieuse est inactive, passive, marginalisée par les médias et mise à l'écart, alors que le pays est en grand danger; aussi, notre devoir à tous est de faire entendre nos voix pour peser de notre poids et redresser la situation.
 Le trop plein de partis, d'organisations et d'associations non représentatives du peuple sont l'arbre qui cache la forêt, cet arbre qui ne fait que nuire aux intérêts supérieurs de notre pays depuis le 14/1 en nous obstruant la vue, faussant ainsi nos appréciations et nos jugements.
Veuilez lire ci-après, l'énoncé du texte inaugural :
<< Ce projet de front se veut indépendant de tout parti politique, de toute association  et de toute influence étrangère.
 Son objectif est de réunir le maximum de Tunisiennes et de Tunisiens afin de créer et de faire émerger une force unie qui sera capable de dénoncer la mascarade politicienne à laquelle nous assistons, tout en imposant une conduite saine et une gestion rigoureuse de notre pays afin de nous éviter des lendemains cauchemardesques dont les conséquences politiques, sociales et économiques seraient désastreuses.
La forme juridique serait à décider ultérieurement.

La charte se résumerait en trois points :

1A/ L'article 1er de notre constitution de 1959 doit être maintenu, renforcé et complété par le texte suivant (1B)
1B/ Aucune loi contraire au droit musulman et à sa jurisprudence Sunnite-Malékite ne peut et ne doit en aucun cas être promulguée*.
La source de cette jurisprudence est celle qui a été agréée à l'unanimité (وقع اجماع) par  nos Oulémas jusqu'en 1956.
1C/ Une cour suprême composée de magistrats-jurisconsultes de la plus haute compétence en droit musulman, veillera à la stricte application du texte tel que défini à l'article 1A et 1B.

2/- Une stricte séparation des trois pouvoirs : le législatif, le judiciaire et l'exécutif.

3/ - Des élections, à dates fixes et non modifiables, du président de la république et des parlementaires doivent être annoncées immédiatement et effectuées au suffrage universel direct à scrutin uninominal à 1 ou 2 tours par le gouvernement actuel.
- Ces élections législatives et présidentielles doivent avoir lieu au maximum dans 6 mois avec toutes les garanties de transparence >> .

Amicalement, Ennaifer Chiheb-eddine.

يقول الله سبحانه و تعالى
{وَاعْتَصِمُواْ بِحَبْلِ اللّهِ جَمِيعاً وَلاَ تَفَرَّقُواْ وَاذْكُرُواْ نِعْمَتَ اللّهِ عَلَيْكُمْ إِذْ كُنتُمْ أَعْدَاء فَأَلَّفَ بَيْنَ قُلُوبِكُمْ فَأَصْبَحْتُم بِنِعْمَتِهِإِخْوَاناً
وَكُنتُمْ عَلَىَ شَفَا حُفْرَةٍ مِّنَ النَّارِ فَأَنقَذَكُم مِّنْهَا

كَذَلِكَ يُبَيِّنُ اللّهُ لَكُمْ آيَاتِهِ لَعَلَّكُمْ تَهْتَدُونَ }آل عمرا103
* كما في قوله تعالى : ( ومن لم يحكم بما أنزل الله فأولئك هم الكافرون ) آية 44 وقوله : ( ومن لم يحكم بما أنزل الله فأولئك هم الظالمون ) آية 45 وقوله : ( ومن لم يحكم بما أنزل الله فأولئك هم الفاسقون ) آية 47

Partager cet article

Repost0
23 août 2013 5 23 /08 /août /2013 00:19

A propos de l'accord de ce jour, jeudi 22 Août, sur 2 points de la constitution, il est permis de conclure qu'on a à faire à une opposition sournoise et un groupe Nahdhaoui qui n'a de tendance islamique que l'apparence :

 En effet les articles 1 et 2  se contredisent et chaque groupe y rajoute la phrase suivante pour conforter cette contradiction :

        « Il n’est pas permis d’amender cet article. ».

 De cette contradiction, il en résulte un Islam de façade, dépourvu de sa substance essentielle qu'est le droit musulman, alors que dans un pays peuplé de 99% de musulmans, la primauté du droit musulman est, et doit être, au dessus de la volonté du peuple.

 Et cerise(s) Nahdhaouis sur le gâteau :1ère cerise, on accepte de remplacer « en se basant sur les enseignements de l’islam …»

par « pour exprimer l’attachement du peuple tunisien aux enseignements de l’islam… ».

 

 2ème cerise, Suppression de l’article 141 qui stipule « Aucune révision constitutionnelle ne peut porter atteinte à l’Islam en tant que religion de l’État etc... >>.  

Partager cet article

Repost0
31 juillet 2013 3 31 /07 /juillet /2013 12:55

Le peuple Tunisien, dans l'unité, doit se dresser comme un seul homme, se ressaisir et crier haut et fort :

 

stop à l'embrouille et stop à cette comédie qui commence à tourner au tragique.

En bref, il y a une entité qui tire les ficelles, le couple américano-sioniste, auteur de la comédie intitulée "Le Printemps Arabe", aux desseins assez larges et largement crapuleux.

 

Elle dispose de taupes infiltrées dans tous les partis politiques sans exception, dans les médias, dans la majorité des ONG et des 16.000 associations, dont environ 90% sont nées après 14/1, le tout financé par les monarchies pétrolières sous-tutelle et des organisations internationales aux agendas opaques, chargées de recruter et de financer, aussi bien les professionnels du meurtre, spécialistes du crime politique, que des Cheikhs aux "fetwas" sur mesure et aux discours distillant la haine et la discorde et qui n'ont foi qu'au Dieu Dollar.

 

Si tout ce qui précède est une fausse lecture des événements qui se déroulent actuellement, qui empêcherait cette "Nomoklentura", en apparence divisée pour des broutilles, de trouver la solution adéquate permettant d'épargner à notre pays une guerre civile qui se profile à l'horizon ???   

Partager cet article

Repost0
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 02:36

Comment expliquer les positions contradictoires de l'administration américaine et de ses valets ?


Préambule -

1/ Voici quelque extraits des déclarations de John Kerry (remplaçant de dame Clinton aux affaires étrangères) devant le congrès américain,  John Kerry :


« Le génie américain a écrit le printemps arabe » ! 

 
Quand ce fut au tour du sénateur Rand Powell de poser ses questions, il n'hésita pas à harceler le candidat-ministre par ses interrogations concernant son avis sur le rôle joué par les Etats Unis dans le bien nommé « printemps arabe », rôle qui a consisté à placer à la tête des pays arabes, les frères musulmans.
Acculé par les questions, John Kerry a avoué ce rôle, en l'expliquant par la recherche des Etats-Unis à garantir ses propres intérêts, surtout les intérêts stratégiques au Sinaï, et ceux de son allié Israël. Et il a précisé que les frères musulmans se sont engagés à garantir ces intérêts.

 Il a donc tout simplement, admis que les Etats-Unis ont eu un rôle dans le chamboulement qu'a connu la région.


Sachant que le plan du dit "Printemps Arabe" englobe également la Tunisie et la Lybie, et peut être, dans un futur proche, ...d'autres pays du Maghreb Arabe, le schéma sera, de tout évidence, le même.


2/ Depuis la première guerre du golfe, Irak/Iran, cette administration américaine adopte la même politique à ce jour et respecte la devise suivante sans aucun état d'âme: "Nous n'avons ni amis et ni ennemis mais des intérêts  permanents", n'hésitant en aucun cas à lâcher ou exécuter, si necessaire, les autochtones alliés - qui ont scellé un pacte avec le diable- pourtant dévoués et serviles et qui se souciaient peu des principes proclamés et des fausses promesses à leurs peuples :entre-autres, Bourguiba, Saddam Hussein, Ben Ali, Khaddafi, Moubarak, Morsi et sans oublier les Cheikhs de service dont le plus célèbre est Khardhaoui, ceci en attendant de connaitre les prochaines victimes.

                         ---------------------------------------------

Et pourtant, les versets coraniques suivants (1) sont clairs et explicites; aussi, et avant qu'il ne soit trop tard, nous recommandons aux prochaines victimes potentielles de se ressaisir.


 Il faut être complètement naïf ou de mauvaise foi pour croire que les dirigeants des pays du golfe, Arabie Saoudite et Qatar compris, ainsi que d'autres dirigeants de pays Arabes, ne sont pas les bras séculiers et les valets dévoués de l'Amérique.


L’objectif du gouvernement US est d'affaiblir au maximum les pays Arabes et Musulmans par la discorde, "Al Fitna", qui engendre les guerres fratricides.


Morsi,Erdogan et les cheikhs Khardhaoui,Hassan etc...obeissant aux "ordres", n'ont-ils pas appelé les peuples musulmans à combattre d'autres musulmans sous le faux prétexte de "Jihad" alors que les textes coraniques clairs et explicites l'interdisent ??? :

 

les prises de positions officielles des roitelets-valets, en apparence contradictoires par rapport aux positions du gouvernement US, ne sont que DIVERSION.


La législation américaine interdit l'aide directe à un pays dont le chef d'Etat ou de gouvernement a été victime d'un coup d'Etat dans lequel l'armée a joué un "rôle décisif ": c'est la raison pour laquelle le gouvernement américain et à sa tête Obama a confié officieusement à ses valets (pays du golfe) la mission d'aide financière au nouveau pouvoir en Egypte. Ceci explique les prises de positions politiques, en apparence contradictoires, entre les pays du Golfe et le gouvernement US. 

(1)

 

قال الله تعالى "يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ لاَ تَتَّخِذُواْ الْيَهُودَ وَالنَّصَارَى أَوْلِيَاء بَعْضُهُمْ أَوْلِيَاء بَعْضٍ وَمَن يَتَوَلَّهُم مِّنكُمْ فَإِنَّهُ مِنْهُمْ إِنَّ اللَّهَ لاَ يَهْدِي الْقَوْمَ الظَّالِمِينَ

فَتَرَى الَّذِينَ فِي قُلُوبِهِم مَّرَضٌ يُسَارِعُونَ فِيهِمْ يَقُولُونَ نَخْشَى أَن تُصِيبَنَا دَائِرَةٌ فَعَسَى اللَّهُ أَن يَأْتِيَ بِالْفَتْحِ أَوْ أَمْرٍ مِّنْ عِندِهِ فَيُصْبِحُواْ عَلَى مَا أَسَرُّواْ فِي أَنفُسِهِمْ نَادِمِينَ

وَيَقُولُ الَّذِينَ آمَنُواْ أَهَؤُلاء الَّذِينَ أَقْسَمُواْ بِاللَّهِ جَهْدَ أَيْمَانِهِمْ إِنَّهُمْ لَمَعَكُمْ حَبِطَتْ أَعْمَالُهُمْ فَأَصْبَحُواْ خَاسِرِينَ

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ مَن يَرْتَدَّ مِنكُمْ عَن دِينِهِ فَسَوْفَ يَأْتِي اللَّهُ بِقَوْمٍ يُحِبُّهُمْ وَيُحِبُّونَهُ أَذِلَّةٍ عَلَى الْمُؤْمِنِينَ أَعِزَّةٍ عَلَى الْكَافِرِينَ يُجَاهِدُونَ فِي سَبِيلِ اللَّهِ وَلاَ يَخَافُونَ لَوْمَةَ لائِمٍ ذَلِكَ فَضْلُ اللَّهِ يُؤْتِيهِ مَن يَشَاء وَاللَّهُ وَاسِعٌ عَلِيمٌ
 

[51] Ô vous qui croyez ! Ne prenez pas les juifs et les chrétiens pour alliés. Ils sont alliés les uns des autres. Quiconque parmi vous les prend pour alliés sera des leurs. Dieu ne guide pas les traîtres. [52] C’est ainsi qu’on voit certains individus à la foi chancelante courir après de telles alliances, en disant : «Nous craignons d’être victimes d’un revirement du sort !» Et, cependant, il est certain que Dieu accorde aux croyants la victoire ou leur ménage une issue favorable, et que ces gens-là soient alors réduits à regretter les projets qu’ils avaient secrètement nourris. [53] Et les vrais croyants de s’exclamer, en disant : «Sont-ce bien ceux-là qui attestaient par Dieu, par les plus graves de leurs serments, qu’ils étaient avec vous?» C’est ainsi que toutes leurs bonnes œuvres ont été réduites à néant et qu’ils se sont retrouvés parmi les perdants.
[54] Ô vous qui croyez ! Si certains d’entre vous renient leur foi, Dieu fera surgir d’autres hommes qu’Il aimera et qui L’aimeront. Humbles avec les croyants, durs envers les négateurs, ils combattront au service de Dieu, sans la crainte d’aucun reproche. Telle est la grâce de Dieu, qu’Il accorde à qui Il veut, car Dieu est le Détenteur des faveurs et l’Omniscient.
 

 

  

 

Partager cet article

Repost0