Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 14:00

393582 204925172921492 124964454250898 467321 1605340808 nIl faut ajouter le pourcentage de chaque parti par rapport au nombre total des voix des neuf partis de la constituante pour s'apercevoir que le verdict des urnes dresse une photographie montrant un géant entouré de nains.


En fait,le géant étant la majorité du peuple,il ne devrait faire peur qu'à ceux qui ont quelque chose à se reprocher et ceux qui,de bonne foi, ont été influencés par des discours mensongers,relayés à longueur de journées par des médias aux ordres et des journalistes malhonnêtes.

 

Ces influencés par le matraquage médiatique trompeur sont en train de découvrir,petit à petit,la vraie nature de ceux qui ont vendu leurs âmes aux forces islamophobes étrangères.


Il est flagrant de constater l'amertume et le désarroi des vendus qui ont tout fait pour appliquer les agendas de leurs maîtres par un système électoral pernicieux et injuste,des campagnes de désinformation,aidés en cela par les médias,le tout avec un financement dont on ignore l'origine mais qu'on peut deviner(rien que les femmes démocrates ont reçu de l'union européenne près d'1million d'euros).


Résultat : ils vont être jetés comme des kleenex sales par leurs maîtres pour motif de missions inaccomplies.


La Tunisie sera toujours un pays béni par Dieu tant que son peuple défend l'islam et se conforme à ses nobles valeurs,ce qui le préservera de ses traîtres et lui permettra de déjouer les plans de ses ennemis.

Partager cet article

Repost0

commentaires

ridha baccouche 04/12/2011 01:24


PS : si vous pouviez publier mon commentaire precedent sur votre blog pour que vos lecteurs aient un autre point de vue et que nous continuions a debattre, cela serait interessant. merci

Ennaifer Chiheb Eddine 04/12/2011 15:45



D'abord,votre article est publié automatiquement dans la rubrique"commentaires" au bas de mon article en question,ensuite,comme j'ai reçu des commentaires similaires et grosso modo dans le même
esprit,j'ai publié aujourd'hui une réponse commune à l'ensemble de mes contradicteurs untitulé:"réponse à mes contradicteurs suite à l'article "Misions inaccomplies par les vendus des
islamphobes".



ridha baccouche 04/12/2011 01:21


Bonjour Monsieur Ennaifer,


Après avoir lu votre dernier article, j'ai été assez étonné par les chiffres que vous présentiez. J'ai voulu alors m'assurer de la véracité de ces chiffres et suis allé sur le site de l'ISIE pour
me lancer dans un calcul long et fastidieux mais assez instructif et qui permettra de nuancer vos propos.


Tout d'abord, le total des voix d'ennahdha est de 1.594.137 sur l'ensemble des voix prises en compte qui lui se lève à 4.050.155. Vous pourrez rapidement vérifier ces chiffres si vous le désirez.


Ce qui nous fait donc un ratio de 39,36% des voix. Je pense donc qu'on peut affirmer que le mode de scrutin que vous dénonciez comme étant inéquitable et préjudiciable à ennahdha s'est avéré au
contraire bénéfique puisque cette formation a hérité de 89 sièges sur 217 (soit 41,01%) alors qu'elle s'approchait proportionnellement à son nombre de voix de 85 sièges sur 217 (soit 39,17%).


Cette formation politique s'est donc vu offrir 4 sièges de plus que ce qu'elle represente réellement grace à ce mode de scrutin.


Etant donné que les électeurs d'ennahdha étaient particulièrement mobilisés en faveur de leur parti, et que près de la moitié du corps électoral ne s'est pas exprimée, il n'est pas faux de dire
que le poids réel de l'Islam politique en Tunisie est sur-évaluer par le résultat des élections. Je le situerais pour ma part aux alentours des 30%.


Sachez également que le fait de critiquer ennahdha n'est ni un acte de blasphème, ni une haute trahison envers la nation. En effet, c'est un parti politique comme les autres, et le fait de se
draper dans des valeurs religieuses ne suffit pas à le rendre invulnérable à la critique. Au contraire, ennahdha n'a pas le monopole du patriotisme, ni celui de l'Islam. Elle n'a que des projets
politiques et des conceptions de la société, peu importe que leur inspiration soit religieuse, ce n'est pas la parole divine. Ils peuvent et doivent être légitimement combattus par ses
adversaires politiques.


Je pense que le fait de porter sans cesse l'Islam au coeur de tous les débats est très malsain, et cela se fait par la nature meme d'un parti comme ennahdha. Nous ne sommes ni en Arabie Saoudite,
ni en Suède. Les valeurs musulmanes sont ancrées dans nos traditions et elles ont enrichi plus de 3000 ans d'histoire tunisienne. Nous n'avons pas besoin de surenchères de foi. Le peuple s'est
révolté contre la faim et l'oppression, et non pas parce qu'il était en crise d'identité.


La religion est une quête spirituelle propre à chacun et est sensée être le summum de la pureté. Pour une population aussi diversifiée que la notre dans les modes de vie, il faut laisser chacun
vivre comme il l'entend et ériger des institutions religieuses 100% tunisiennes indépendantes où les citoyens peuvent approfondir leur compréhension de la religion et suivre leur foi loin de tout
enjeu politicien ou électoral.


La religion est trop belle et trop sacrée pour la livrer aux bassesses et aux coups bas de la politique. Et dire cela, ce n'est pas blasphémer, au contraire.


Pour conclure, je dirais que l'étude précise des chiffres apporte une perspective qui à mon sens est plus complète que celle des généralités. Environ 1,5 millions de tunisiens seulement ont voté
pour ennahdha. On ne peut donc pas dire que son projet soit largement plébiscité, loin de là.


A mon sens, ceux que vous décrivez avec mépris comme les traîtres de la nation représentent près de 61% des votants soit 2,5 millions de personnes. Ils pourront eux aussi aisément contrer votre
argument de l'argent provenant de l'étranger. En effet, la fortune de ennahdha, qui en quelques mois seulement s'est bâti une machine de guerre, sent très fort les vils pétrodollars qataris ou
saoudiens ces 2 pays arrierés par rapport au notre et plus pro-américains que les américains eux-mêmes. Mais visiblement cet argent provenant de ces "bons musulmans" (qui au passage accueillent
nos criminels sur leur sol) valets de l'Amérique et surtout de l'entité sioniste n'a pas l'air de vous géner autant.


Quant aux médias que vous dénoncez également pour leur partialité à l'encontre d'ennahdha, que dire d'al jazeera la chaine la plus regardée du monde arabe et experte en léchage de bottes des
islamistes. Cette meme chaine qui s'applique à préparer le terrain pour l'action américano-sioniste suivant un agenda très précis dont le scénario est rédigé tous les jours à washington et tel
aviv.


Les tunisiens n'ont pas besoin que leurs politiques corrigent leurs moeurs ou s'ingèrent dans leur vie privée. Certes les membres de l'assemblée ont la légimité des urnes et tout le monde le
monde le reconnaît. D'ailleurs à ma connaissance les manifestants du bardo n'ont pas remis cela en cause. Néanmoins, l'élection n'est pas un chèque en blanc, il faut maintenir la pression dans
l'intérêt de tous pour obtenir une véritable démocratie et pas la tentative de coup de force d'ennahdha qui se taille un costume sur mesure en plaçant ses pions familiaux (gendre de ghannouchi
aux affaires étrangères, cousin de jebbali à la tête de la banque centrale) aux postes administratifs sensibles, en s'assurant une inamovibilité garantie, et en attribuant des pouvoirs de
monarque absolu à jebbali.


Après des élections dans tous les pays du monde, il y a des manifestations et des mouvements populaires pour surveiller les agissements des politiques.


Enfin, contrairement à vous, je pense que la Tunisie est à tous les tunisiens, et je ne souhaite pas aux partisans d'ennahdha, ni aux membres de sa milice commando (hizb ettahrir) d'être jetés
comme des kleenex sales par leurs maîtres americains, sionistes, et qataris. Votre vision binaire de la société crée plus de mal qu'autre chose dans un pays où la masse de la population n'a
aucune culture politique et se courbe devant le moindre "takbir" sans réfléchir.


L'honneur, la spécificité, et la culture propres aux tunisiens ne saurait être menacés par ces commerçants de la religion.


Cordialement, R.Baccouche