Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 12:15

Après avoir accordé le 8/3/2012 une demi-heure de temps d'antenne,sans présence de contradicteur,à Saida Garrach,membre des femmes démocrates,pour caricaturer la Chariaa (1)voir ci-dessous l'article consacré à ce sujet,


Notre TV Nationale Watania1,le 9/3/2012 lors de la même émission d'Elyes El Gharbi "Hadith Essaa" récidive en accordant presque une heure de temps d'antenne dans une tranche horaire de grande écoute-19H/20H- à Yadh Ben Achour afin qu'il développe,encore une fois sans contradicteur présent sur le plateau et à l'aide d'arguments aussi  fallacieux les uns que les autres, tous les inconvénients qu'entraînerait la transcription d'un article constitutionnel stipulant que la Chariaa,notre droit musulman,soit la source de nos lois.

 

Procèdant de façon malhonnête,il s'est servi des mêmes clichés usés:mains coupées des voleurs, lapidation,Niquab etc …, propagés par les Bush père et fils,clichés repris par les islamophobes occidentaux et leurs valets pour justifier les guerres d'invasion opérées en terres musulmanes comme ce fût le cas en Afghanistan et ailleurs.

 

Et pour effrayer les téléspectateurs, l'épouvantail des Talibans fût brandi par le fils et petit fils de deux illustres oulémas, Fadhel et Taher Ben Achour, grands théologiens Sunnites-Malékites,qui nous ont légué avec l'ensemble de nos grands exégètes,une Chariaa à la jurisprudence aux contours précis et dont les applications n'ont jamais laissé trace dans notre histoire de lapidation et/ou de manchots.

 

 

(1)Radio Israël n'aurait pas osé permettre à un invité de caricaturer la Chariaa et les droits de la femme en Islam comme vient de le faire à la TV Tunisienne "Watania 1" aujourd’hui entre 19H et 20H dans l'émission"Hadith Essaa" d'Elyès El Gharbi par la voix de Saida Garrach,membre des femmes démocrates : cette dernière a été autorisée, pendant une demi-heure environ à un moment de très grande écoute,de caricaturer la Chariaa et de proférer des mensonges tel que l'acceptation du Code du statut personnel par nos Oulémas,le tout sans avoir en face de contradicteur pour équilibrer le débat afin de respecter un minimum de déontologie journalistique.


Notre devoir est de délivrer la TV Nationale que nous entretenons par nos propres deniers,TV confisquée par ceux qui étaient au service du malfaiteur déchu et qui sont indignes des fonctions qu'ils occupent.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires