Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 01:15

Le gouvernement, bien que rejeté par le peuple, continue à tester la détermination et la capacité de résistance de celui-ci, par l'arrêt brutal de l'émission de la chaîne tv Hannibal.
 
L'organe officiel "TAP" annonce que, par décret, l'arrestation du propriétaire de la chaîne tv, M. Nasra, est accusé de haute trahison et de complot contre la sûreté de l'état, sans préciser, compte tenu de la grande dangerosité de cet homme certainement, par quelle procédure judiciaire il fut inculpé et arrêté? 

La plupart des complices du dictateur déchu, bénéficient de procédures judiciaires plus que légales, puisqu'à ce jour, on ne connaît ni leurs noms, ni les chefs d'inculpation retenus contre eux.

Après quelques heures, grande surprise, le nouveau venu au gouvernement, monsieur Néjib Chebbi, "l'opposant historique", apparaît soudain sur cette chaîne, dont l'écran était noir, remettant ainsi la chaîne tv en service et pour annoncer que ni lui, ni le premier ministre, ni le ministre de l'intérieur n'étaient au courant de ce qui s'est passé!!!
 
Que peut-on en déduire???

Veut-on faire peur aux journalistes pour les rendre plus dociles?

N'ont il pas le droit d'informer librement?
 
Oui, les journalistes sont en danger, et il faut absolument les défendre, car ils représentent un contre-pouvoir absolument indispensable et nécessaire au peuple tunisien pour garantir et préserver sa liberté sans laquelle il ne peut y avoir de démocratie.
    
Nous disions dans notre précédent article que le gouvernement était suspect, aujourd'hui, il le devient de plus en plus et aggrave de plus en plus son cas. Si par malheur ,la situation dégénère, il porterait une lourde responsabilité aux conséquences incalculables.

Que ceux qui tirent les ficelles se ressaisissent en acceptant enfin la volonté du peuple!
 
Que Dieu protège le peuple tunisien et le mène a la victoire.

 





Partager cet article

Repost0

commentaires