Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 19:24

Le gouvernement,issu d'une assemblée élue du peuple,doit gouverner sans état d'âme et de façon ferme pour appliquer ce qu'il croit bon pour le pays.


Tous ceux qui l'empêchent de le faire doivent être considérés et traités comme des hors-la loi, bien plus,compte tenu de la situation économique et sécuritaire du pays,tous ceux qui sont en train de semer des troubles doivent être traduits devant la justice :

personne n'ignore que l'état d'urgence est encore en vigueur et personne n'ignore non plus que le pays est dans une situation précaire.


Les nominations des responsables des médias publics entrent dans les prérogatives du premier ministère : qu'attend le premier ministre pour nommer les hommes qu'il faut,car cela fait partie de ses prérogatives,le syndicat des journalistes n'ayant pas vocation à intervenir dans ces nominations?


On assiste à une comédie de mauvais goût à la watania 1,une vraie mascarade menée par certains journalistes qui ne sont pas au dessus de tout soupçon et au passé douteux.


Ensuite qu'attend le gouvernement pour juger tous les criminels et corrompus de l'ancien régime et assainir les ministères régaliens de l'intérieur et de la justice ?

15 mois après le début de la révolution,il n'y a seulement que quelques lampistes inquiétés.


Pourquoi l'écriture de note constitution est-elle interrompue et de qui a-t-on peur pour inscrire"en lettres d'or" que nous sommes musulmans et que notre droit doit l'être aussi?

 

Pourquoi ce gouvernement va de compromis en compromis vis à vis de ses détracteurs,souvent malhonnêtes;ce n'est certainement pas la bonne solution car les compromis sont par définition provisoires.

 

Je crois qu'il est grand temps pour le gouvernement de bousculer ses détracteurs mal-intentionnés,de façon loyale et légale,il y va de l'intérêt supérieur de la nation et de l'intérêt de tous les Tunisiens.

Partager cet article

Repost0
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 22:50

رأي الشيخ محمد الصالح النيفر في مجلة الأحوال الشخصية

الكاتب: ياسين بن علي

الحمد لله والصلاة والسلام على رسول الله وعلى آله وصحبه ومن والاه



أمدّني السيّد الفاضل شهاب الدين النيفر حفظه الله بأوراق توثّق موقف والده، الشيخ المجاهد الزيتوني محمد الصالح النيفر رحمه الله (ت1993م)، من مجلة الأحوال الشخصية. وأنقل منها هنا بعض المقتطفات التي تعبّر عن رأي هذا الفقيه السياسي والسياسي الفقيه في مجلة الأحوال الشخصية بكل وضوح، على أن ننشر ردّه كاملا بإذن الله تعالى في مناسبة أخرى.

قال الشيخ محمد الصالح النيفر رحمه الله تعالى:

- "وكنت قد حضرت قانون مجلة الأحوال الشخصية، وقد استدعاني أحمد المستيري الذي كان وزيرا آنذاك، وكان يدير المحاورة عبد العزيز العروي. وقد قلت آنذاك إن هذا ظلم.. والمجلة (مجلة الأحوال الشخصية) قد جهّزت في الخارج وجيء بها للتوقيع في بلادنا".

- "لقد خالفني راشد الغنوشي وقال إنّ مجلة الأحوال الشخصية للشيخ جعيط.. ولكنها في الواقع ليست له.. وليست من اجتهاد مجموعة من فقهاء المسلمين وإنما صنعت في الخارج، ووقعت الموافقة عليها في الداخل".

(هذا ما قاله الشيخ في حوار مع عبد العزيز التميمي لمجلة حقائق ، بتاريخ20-26/10/1989م، عدد218).



وقال رحمه الله:

- "هذه المجلة – فيما أحسب- نسجت خيوطها الأصلية خارج البلاد التونسية من مستشاري الرئيس السابق [الحبيب بورقيبة] في الخارج. وإنما دعي لها بعض الناس في داخل البلاد للتفاوض فيها، وكأنه لتلوينها بلون ييسّر قبولها والاغترار بها... والمبرّر لاشتباهي في منبتها ما حال بعدها من أحداث وما سبقها من مثل كتاب الحدّاد "امرأتنا في الشريعة والمجتمع" الذي دعا إلى نسخ نصوص القرآن الحكيم في الزواج والميراث، بعدما أكثر من الثناء على الإسلام وتشريعه وقدسيته، وادّعى أن الزمان تطوّر والاجتهاد كفيل بتجديد ما تطوّر منه ومن أحكامه...".

- "ومجلّة الأحوال الشخصية مخالفة لأحكام الإسلام في الكثير من فصولها صراحة: في الطلاق وكفاءة الزواج والتعدّد الذي منع قانونا وأبيح عمليّا وفي قانون التبني وفي القوامة...".

- "أمّا مجلة الأحوال الشخصية فإلي مخالفتها لقوانين الإسلام فقد قوت الحذر وزرعت النفرة لأتفه الأسباب ولا أدل على ذلك من كثرة حوادث الطلاق وتكدّس النوازل حول مجلة الأحوال الشخصية بصورة طغت على المحاكم طغيانا كبيرا حتى أن المحاكم لما كادت أن تتعطّل في شهر أوت لكثرة الحر لم يسمح لجلسات محكمة الأحوال الشخصية أن تتعطل ومن أثر ذلك أن حدثت جرائم ليتخلص احدهما من الآخر حتى في قاعة الجلسات بالمحكمة...".

(ورد هذا الردّ في كتاب: من رواد الصحوة الإسلامية في تونس والجزائر: الشيخ محمد الصالح النيفر، للأستاذة أروى النيفر).



رحم الله الشيخ محمد الصالح النيفر، فقد قال كلمة حقّ وثبت عليها في زمن الصابر فيه مثل القابض على الجمر.



14 جمادى الأولى 1433هـ

Partager cet article

Repost0
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 19:42

 On annonce la visite en Tunisie du ministre Iranien des affaires étrangères, ceci est une bonne nouvelle et il n'y a aucune réserve à faire vis à vis des représentants de l'état Iranien, bien au contraire.

 

Nous devons considérer ce pays comme le plus proche de nous par rapport à tous les autres pays du monde entier car il s'agit de celui qui a réussi la plus grande et la plus glorieuse révolution au nom  d’Allah.

 

Cette révolution sans équivalent depuis des siècles, celle du bien contre le mal, menée par un peuple aux mains nues contre un pouvoir armé redoutable, soutenu par les plus grandes puissances mondiales.

 

Ce peuple, tirant sa force et sa conviction des valeurs musulmanes, a tout changé, en commençant par se changer lui-même et en mettant en place une république Islamique dont chaque article de sa constitution s'appuie sur des versets coraniques.

 

Une révolution qui a permis à ce pays d'être le premier au monde à se dresser contre le grand Satan qu'est le gouvernement Américain et ses alliés et de tourner le dos aux idéologies dominantes: l'idéologie marxiste et  la pseudo-libérale-usurière, pour appliquer l'idéologie musulmane et rien d'autre avec des résultats miraculeux que seuls les aveugles, ceux de mauvaise foi ou les impérialistes et les forces du mal ne reconnaissent pas.

 

Trente ans après le déclenchement de cette révolution, dont huit ans de guerre défensive contre tout l'occident et les traîtres Arabes sous couvert de Saddam Hussein, ce pays reste debout et bien debout, bien plus, de l'aveu de ses propres ennemis, celui-ci connaît la  plus forte croissance scientifique au monde et consacre 4% de son PIB à la recherche tout en devenant de fait le plus grand rempart de l'islam et des musulmans; ainsi son exemple confirme ce que Dieu a promis à ses fidèles :

 

 ٫٫ ان ينصركم الله فلا غالب لكم ٬٬ صدق الله العظيم

 

Par conséquent,entamer une coopération étroite avec ce pays sur tous les plans  serait une bien heureuse initiative.

 

وقال ابن أبي حاتم وابن جرير حدثنا يونس بن عبد الأعلى حدثنا ابن وهب أخبرني مسلم بن خالد عن العلاء بن عبد الرحمن عن أبيه عن أبي هريرة رضي الله عنه قال إن رسول الله صلى الله عليه وسلم تلا هذه الآية" وإن تتولوا يستبدل قوما غيركم ثم لا يكونوا أمثالكم " قالوا يا رسول الله من هؤلاء الذين إن تولينا استبدل بنا ثم لا يكونوا أمثالنا ؟ قال فضرب بيده على كتف سلمان الفارسي رضي الله عنه ثم قال " هذا وقومه ولو كان الدين عند الثريا لتناوله رجال من الفرس " تفرد به مسلم بن خالد الزنجي ورواه عنه غير واحد وقد تكلم فيه بعض الأئمة رحمة الله عليهم والله أعلم. آخر تفسير سورةالقتال ولله الحمد

Par Chiheb-Eddine Ennaifer,overblog www.ennaifer.ch

Partager cet article

Repost0
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 16:42

بالنّسبة لي حزب النّهضة تميّزعن الاحزاب الاخرى في السّاحة السّياسيّة بمرجعيّته للاسلام فاذا تخاذل الآن لاسباب سياسويّة عن اصراره و إبذال كلّ جهده مهما كان الثٌمن بإدراج شرع الله في دستورنا و الّجوء للاسستفتاء اذا لزم الامر فهذا الحزب سيفقد مصداقيّتة من مناضليه والذين انتخبوه لأنّني لا أتصوّر قبول   هؤلاء بإسلام مفرّغ فاقدا جوهره وعلى قيادة هذا الحزب تدارك الأمر قبل فوات الأوان

 


                                                                                                                                                       قال الله تعالى

 

 

                                                             ها أنتم هؤلاء تدعون لتنفقوا في سبيل الله فمنكم من يبخل ومن يبخل فإنما يبخل عن نفسه والله الغني وأنتم الفقراء وإن تتولوا يستبدل قوما غيركم ثم لا يكونوا أمثالكم             

                       
" ها أنتم هؤلاء تدعون لتنفقوا في سبيل الله فمنكم من يبخل " أي لا يجيب إلى ذلك " ومن يبخل فإنما يبخل عن نفسه " أي إنما نقص نفسه من الأجر وإنما يعود وبال ذلك عليه " والله الغني " أي عن كل ما سواه وكل شيء فقير إليه دائما ولهذا قال تعالى " وأنتم الفقراء " أي بالذات إليه فوصفه بالغني وصف لازم له ووصف الخلق بالفقر وصف لازم لهم لا ينفكون عنه .


وقوله تعالى " وإن تتولوا " أي عن طاعته واتباع شرعه " يستبدل قوما غيركم ثم لا يكونوا أمثالكم " أي ولكن يكونون  سامعين مطيعين له ولأوامره                                                                                                                            

                                                                                                                           

وقال ابن أبي حاتم وابن جرير حدثنا يونس بن عبد الأعلى حدثنا ابن وهب أخبرني مسلم بن خالد عن العلاء بن عبد الرحمن عن أبيه عن أبي هريرة رضي الله عنه قال إن رسول الله صلى الله عليه وسلم تلا هذه الآية" وإن تتولوا يستبدل قوما غيركم ثم لا يكونوا أمثالكم " قالوا يا رسول الله من هؤلاء الذين إن تولينا استبدل بنا ثم لا يكونوا أمثالنا ؟ قال فضرب بيده على كتف سلمان الفارسي رضي الله عنه ثم قال " هذا وقومه ولو كان الدين عند الثريا لتناوله رجال من الفرس " تفرد به مسلم بن خالد الزنجي ورواه عنه غير واحد وقد تكلم فيه بعض الأئمة رحمة الله عليهم والله أعلم. آخر تفسير سورةالقتال ولله الحمد 

 

 

Extraits de mon article du 21/10/2011 intitulé : Pour qui voter ??  Et  pourquoi ??

من ننتخب؟؟ و لماذا؟؟

 

<<…, ceux-là, ont et auront la bénédiction des puissances étrangères connues, tant que L’islam servirait de décor, tant que le droit musulman ne soit pas appliqué et tant qu’il ne soit pas la seule source de nos lois.


Et surtout pas la colonne vertébrale notre nouvelle constitution.


« Une nouvelle constitution qui dicterait que la seule source des lois doit être le droit musulman,…


Et ce qui précède est l’enjeu principal dont la première étape sera l’élection du 23/10.


Le vote utile, encore d’après moi et qui serait dans l’intérêt de notre pays, doit aller vers ceux qui se rapprochent le plus de l’application du droit musulman.


Le droit musulman est progressiste, perfectionniste et universel.>>

 

حظيت و ستحظى بمباركة قوى أجنبية معروفة ما دام الإسلام لا يعتبر إلا ديكورا و ما دامت القوانين الإسلامية غير مطبقة و لا تمثل المصدر الوحيد للتشريع.


و بالخصوص ما دامت الشريعة الاسلامية لا تعتبر العمود الفقري لدستورنا الجديد

 

 

إن دستورا جديدا يعتبر الشريعة الإسلامية المصدر الأول و الأخير

  أن ما سبق ذكره يمثل جوهر اللعبة التي ستكون مرحلتها الأولى انتخابات 23


و التصويت المجدي، دائما حسب رأيي و الذي سيخدم مصلحة البلاد يجب أن يمنح لأولئك الذين يؤيدون أكثر تطبيق الشريعة الإسلامية.


قوانين الإسلام تقدمية ة ومثالية و صالحة لكل زمان و مكان

 

                                                                                                                                    

 

 

 

                                                                                                                                                                                              

Partager cet article

Repost0
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 14:23
                                                                                                                   .بسم الله الرحمان الرحيم 

  << {38} ها أنتم هؤلاء تدعون لتنفقوا في سبيل الله فمنكم من يبخل ومن يبخل فإنما يبخل عن نفسه والله الغني وأنتم الفقراء وإن تتولوا يستبدل قوما غيركم ثم لا يكونوا أمثالكم >>

 صدق الله العظيم


" ها أنتم هؤلاء تدعون لتنفقوا في سبيل الله فمنكم من يبخل " أي لا يجيب إلى ذلك " ومن يبخل فإنما يبخل عن نفسه " أي إنما نقص نفسه من الأجر وإنما يعود وبال ذلك عليه " والله الغني " أي عن كل ما سواه وكل شيء فقير إليه دائما ولهذا قال تعالى " وأنتم الفقراء " أي بالذات إليه فوصفه بالغني وصف لازم له ووصف الخلق بالفقر وصف لازم لهم لا ينفكون عنه .


وقوله تعالى " وإن تتولوا " أي عن طاعته واتباع شرعه " يستبدل قوما غيركم ثم لا يكونوا أمثالكم " أي ولكن يكونون سامعين مطيعين له ولأوامره .

 

وقال ابن أبي حاتم وابن جرير حدثنا يونس بن عبد الأعلى حدثنا ابن وهب أخبرني مسلم بن خالد عن العلاء بن عبد الرحمن عن أبيه عن أبي هريرة رضي الله عنه قال إن رسول الله صلى الله عليه وسلم تلا هذه الآية" وإن تتولوا يستبدل قوما غيركم ثم لا يكونوا أمثالكم " قالوا يا رسول الله من هؤلاء الذين إن تولينا استبدل بنا ثم لا يكونوا أمثالنا ؟ قال فضرب بيده على كتف سلمان الفارسي رضي الله عنه ثم قال " هذا وقومه ولو كان الدين عند الثريا لتناوله رجال من الفرس " تفرد به مسلم بن خالد الزنجي ورواه عنه غير واحد وقد تكلم فيه بعض الأئمة رحمة الله عليهم والله أعلم. آخر تفسير سورة القتال ولله الحمد والمنة .


Partager cet article

Repost0
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 12:39

Cliquez pour télécharger l'article

 


Description du contenu:

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 20:13

                            "وأعدّوا لهم ما استطعتم من قوّة ومن رباط الخيل ..."

 

Barak: le nucléaire iranien se rapproche d’une "zone d’immunité"

 

Le ministre israélien de la guerre, Ehud Barak, a répété mardi que l’entité sioniste gardait "toutes les options sur la table" pour empêcher l'Iran de développer une puissance nucléaire.

"Nous estimons que l'Iran doit être empêché de devenir une puissance nucléaire ", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse avec son homologue allemand, Thomas de Maizière, à Berlin.

Il a toutefois souligné que « le développement des sites nucléaires iraniens lui permettront bientôt d'entrer dans une "zone d’immunité", à savoir un état de développement rendant impossible toute attaque contre ce pays ».

"L'idée d'un Iran doté de l'arme nucléaire est inacceptable", a réitéré Barak, dont le « pays » détient le plus grand arsenal nucléaire dans la région.


Simulation d’une guerre contre l’Iran : les Etats-Unis menacés

 

Des exercices militaires américains secrets effectués au début du mois par les Américains, simulant une attaque contre l’Iran ont conclu qu’une attaque israélienne contre l’Iran allait déclencher une vaste guerre régionale à laquelle les États-Unis seront impliqués et au cours de laquelle des centaines d’américains vont périr.

Selon le quotidien américain New York Times, citant des sources américaines haut-placées, et repris par le quotidien Haaretz, ces manœuvres n’ont rien d’une répétition à la veille d’une opération militaire américaine. Elles devraient étoffer la position des protagonistes américains dans la Maison blanche et les services de renseignements qui ne cessent d’avertir qu’une attaque militaire israélienne contre l’Iran allait mettre en danger les Etats-Unis.

Les conclusions de ces exercices préoccupent principalement le général James N. Mattis qui commande les forces américaines au Moyen Orient et dans le Golfe persique et au sud-ouest d’Asie, et qui pense sincèrement que cette attaque aura des répercussions très dangereuses sur la région et les forces américaines qui y sont disséminées.

Ces exercices se sont poursuivis pendant deux semaines, et reposaient sur le principe selon lequel les Etats-Unis allaient se trouver malgré eux impliqués dans cette guerre après que des missiles iraniens se soient abattus sur un de leurs navires de guerre au golfe persique, causant la mort de 200 de leurs militaires. 

Mais le rapport ne manque pas de prédire qu’une attaque militaire israélienne ne ferait rien d’autre que retarder d’un an le programme nucléaire iranien alors qu’une implication américaine aurait un effet multiplié, si le président Obama prenait la décision d’une réaction de grande envergure.

   

S.Khamenei: L’ennemi numéro un de l’Iran et du monde islamique est cerné


L’éveil islamique qui a entraîné la chute de plusieurs dictateurs dans la région, "s'est révélé favorable pour la nation iranienne", causant "beaucoup de problèmes à l'Occident", c’est ce qu’a affirmé  l'Ayatollah Sayed Ali Khamenei, lors de son message télévisé à l’occasion de la nouvelle année persane.

"L'ennemi numéro un de l'Iran et du monde islamique, le régime sioniste, est cerné, a également ajouté sayed Khamenei.

S’agissant des sanctions économiques, le guide suprême iranien a assuré que « si l'Iran parvient à améliorer son économie, l'ennemi (occidental NDLR) va désespérer et ses efforts pour comploter contre nous seront vains ».

Il déclaré comme objectif des douze prochains mois est de soutenir "la production locale, l'investissement et le travail iraniens", dans le cadre d'une campagne en faveur de l'achat de produits iraniens.

"Malgré toute l'animosité, toute la propagande, toutes les attaques hostiles (...) la nation iranienne est parvenue l'an dernier à faire preuve de sa capacité d'innovation et de sa réactivité dans tous les aspects des avancées scientifiques, sociales, politiques et économiques", a également affirmé Sayed Khamenei.

Pour sa part, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a indiqué que son gouvernement s'efforçait de relancer l'économie en augmentant le produit national brut et l'investissement. "Mon gouvernement soutient tous les Iraniens, pour le meilleur comme pour le pire", a-t-il déclaré.

Le calendrier iranien court de mars à mars, et le nouvel an -- baptisé Norouz -- marque le passage de l'hiver au printemps.

La nouvelle année persane a été lancée par un coup de canon symbolique tiré depuis un navire de guerre iranien, le Jamaran


Russie: L’Iran développera son arsenal nucléaire s’il est attaqué

 

Nucleaire Iran IsraelLa Russie a prévenu mardi que l'Iran n'aurait pas d'autre choix que de développer son arsenal nucléaire s'il était attaqué par les Etats-Unis ou « Israël ».

"La CIA et d'autres responsables américains reconnaissent aujourd'hui qu'ils ne disposent d'aucune information sur les intentions de la direction politique iranienne concernant la production d'armes nucléaires", a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à la radio Kommersant FM.

"Mais je suis pratiquement sûr que cette décision sera prise si l'Iran faisait l'objet d'une frappe", a souligné M. Lavrov.

Cette interview pré-enregistrée a été rendue publique peu après la déclaration par le Guide suprême de l'Iran, l'ayatollah sayed Ali Khamenei, que son pays était prêt à riposter "au même niveau" au cas où les Etats-Unis ou « Israël » l'attaqueraient.

M. Lavrov a fait valoir que la Russie ne défendait pas un allié mais essayait d'éviter un conflit plus large, voire une course à l'armement nucléaire dans la région du Moyen-Orient.

Il a ajouté que les menaces israéliennes contre l'Iran avaient pour effet de détériorer les relations d'autres pays avec l'Occident et de les inciter à développer de leur côté l'arme nucléaire.

"Cette attitude vis-à-vis de l'Iran pousse plusieurs pays du Tiers Monde à réaliser qu'il leur suffit d'avoir l'arme nucléaire pour qu'on les laisse tranquilles", a-t-il poursuivi.

M. Lavrov a évoqué à l'appui de ses déclarations l'exemple nord-coréen, où la décision de développer et essayer des armes nucléaires n'a jamais été suivie d'une menace d'attaque de la part des Etats-Unis.

Il a aussi rappelé l'argument, repris selon lui par les scientifiques du monde entier, selon lequel des frappes peuvent retarder un programme mais ne peuvent pas le détruire complètement.

Moscou entretient des relations militaires et commerciales étroites avec l'Iran et n'a soutenu qu'à contrecoeur les quatre séries de sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies contre l'Iran.


Espionnage et intelligence : l’Iran de loin la cible la plus difficile


Des responsables de renseignements américains et israéliens sont unanimes pour  affirmer  que l’Iran constitue l’une des cibles d’intelligence les plus difficiles.

«  L’Iran est de loin une cible d’intelligence des plus difficiles, même plus difficile que la Corée du Nord », a confié un responsable d’intelligence américain ayant requis l’anonymat au quotidien américain New York Times.
"En grande partie, c'est parce que leur système est tellement confus, ce qui a pour effet de rendre difficile de déterminer qui parle avec autorité sur quoi », poursuit-il
Et d’expliquer : «  de plus nous ne sommes pas présents sur le terrain, nous n’avons pas d’homme sur le terrain pour déceler les changements, ce qui pose un  problème ».

Plus c'est petit, moins c'est détectable

 Citant des sources américaines, le journal précise de difficultés inhérentes au sujet lui-même : le fait de détecter des signes sur la reprise d’un programme d’armement en Iran est une tache beaucoup plus difficile que pour en déceler sur le développement des activités balistiques, lesquelles nécessitent d’importants investissements dans les usines.
«  Les réacteurs sont plus faciles à suivre que les installations d'enrichissement, mais de toute évidence tout ce qui implique beaucoup de construction est plus facile à suivre que le travail scientifique et intellectuel», a déclaré Jeffrey T. Richelson, l'auteur du livre "Espionnage sur la bombe," qui relate l’histoire des Etats-Unis dans le renseignement nucléaire.
«À certaines étapes, il est très difficile de suivre le travail des armes à moins que quelqu'un ne bavarde et que des communications ne puissent être interceptées », ajoute-t-il.

Informations classées: espionnage électronique

Autre sources de difficulté, signalé par le journal: l'ensemble des preuves collectées par les agences d'espionnage ne sont pas claires, parce que la plupart de leurs conclusions sont classés et les responsables du renseignement disent avoir jeté tout ce qu'ils ont sur le programme iranien.

 Raison pour laquelle l’Agence nationale de sécurité s’est mise à espionner les conversations téléphoniques de responsables iraniens et effectuer d'autres formes de surveillance électronique. Alors que le « National Geospatial-Intelligence Agency » analyse des images radar et des images numériques de sites nucléaires. Des analystes extérieurs croient sincèrement que des drones high-tech rôdent autour des sites nucléaires iraniens et que l'un d’entre eux a profondément pénétré l'année dernière à l'intérieur du territoire iranien, bien que les officiels américains aient dit avoir perdu son contrôle en Afghanistan. (S’alignant à la position officielle de Téhéran).

Entre temps, ajoute le quotidien américain, des capteurs au sol clandestins, qui peuvent détecter les signaux électromagnétiques ou des émissions radioactives liées à l'activité nucléaire secrète, sont placés à proximité de suspects installations iraniennes. Les Etats-Unis s’appuient aussi fortement sur les informations recueillies par les inspecteurs de l'Agence internationale d'énergie atomique qui visitent les sites iraniens.

Des erreurs opérationnelles et l'absence d'ambassade

A la foi d'anciens membres du renseignement américain, la journal évoque aussi comme source de difficulté  des erreurs opérationnelles commises par la CIA, dont entre autre le fait d’avoir en  2004 mis tout un réseau d'agents iraniens en danger suite à une erreur technique commise par un agent de l'Agence.

Mais la lacune la plus cruciale n'en demeure pas moins selon leurs aveux l’absence d’ambassade américaine en Iran qui puisse servir de base d’opérations et qui a condamné à la cécité les services de renseignements américains dans ce pays. Sans compter qu'il en découle l'absence d'éléments humains pour capter les changements perçus sur le terrain et la difficulté d'en recruter .

 Et les pièges iraniens?  

 Et quand bien même ces agents sont recrutés, une autre source de problème resurgit : celle de la fiabilité des informations qu'ils fournissent.
Le journal signale qu’en 2005, une commission présidentielle qui a examiné les échecs d'avant-guerre de l'intelligence sur le supposé programme irakien d'armements ont alerté les renseignements américains chargés de l'Iran que les informations prises des espions sont peu précieuses.
Comme exemple, le quotidien évoque le revers subi par  la C.I.A. dans ses efforts de questionner les exilés iraniens et de recruter des scientifiques nucléaires. Entre autre « l'étrange affaire de Shahram Amiri, un scientifique iranien qui, apparemment, avait fait défection aux Etats-Unis en 2009, puis est rentré en Iran en 2010, après avoir prétendu avoir été enlevé par la CIA », selon les termes du New York Times.

 A cet égard, le journal constate une similitude de cette affaire avec celle de « Vitaly Yurchenko, une officier du KGB (services des renseignements de l’ex Union soviétique) qui a fait défection aux Etats-Unis en 1985 et retourna à l'Union soviétique plus tard cette année, affirmant qu'il avait été drogué et enlevé par la CIA ».
Comme M. Yurchenko, le cas de M. Amiri a provoqué un débat au sein de l'agence quant à savoir s’il était un transfuge authentique, et si les informations qu'il a fournies pouvaient faire être fiables.

Israël, les "Moudjahidines" et les Kurdes

 Concernant les activités d’espionnage des Israéliens sur l’Iran, tout en confirmant l’échange de coopération entre eux et les Américains le journal révèle aussi que le Mossad partage avec eux aussi la même évaluation.

Il écrit que leurs informations reposent en partie sur l’organisation des Iraniens exilés «  Les Moudjahidines du peuple » qui est basé en Irak ( accusés par l’Iran d’avoir perpétré dans les années 80  des dizaines d’attentats terroristes en Iran, qui ont couté la vie à de centaines d’Iraniens, dont d’éminents penseurs et dirigeants de la révolution). Les Israéliens ont aussi développé des liens étroits dans la région semi-autonome du Kurdistan dans le nord de l'Irak, et ils sont soupçonnés d'utiliser des agents kurdes qui peuvent se déplacer tout au long de la frontière avec l’Iran.

 Le spectre du revers irakien

Mais rapporte le journal, «  les responsables du renseignement américain se méfient cependant de s'appuyer sur des informations à partir d'un groupe d'opposition comme le MEK, (les Moudjahidines) en particulier après leur expérience en Irak lorsqu’ils se sont fondés sur des informations erronées fournies par le Congrès national irakien, un groupe d'exilés dirigé par Ahmad Chalabi.
 «  je doute fort de toutes les informations que nous offre les Moudjahidines Khalk », a confié David A. Kay, qui a dirigé les efforts infructueux de la CIA de trouver le programme d'armes en Irak.


Pétrole iranien: recul des sanctions : 11 pays exemptés

 

Les Etats-Unis ont revu à la baisse les sanctions occidentales imposées unilatéralement contre l’Iran, annonçant qu'ils allaient exempter 11 pays sur les 23 qui importent du pétrole iranien. Ce qui est perçu par des experts comme un revers subi par les Américains sur ce dossier.

L'exemption américaine, d'une durée renouvelable de 180 jours, concerne des pays qui ont significativement réduit le volume de leurs importations de pétrole iranien, a précisé la secrétaire d'Etat Hillary Clinton.

Etrangement, sont exclusivement concernés par cette décision américaine des pays occidentaux dont : l'Allemagne, la Belgique, l'Espagne, la France, la Grande-Bretagne, la Grèce, l'Italie, les Pays-Bas, la Pologne et la République tchèque, en plus du Japon.
Parmi les 12 autres pays qui importent aussi du pétrole iranien figurent notamment l'Inde, la Chine et la Corée du Sud.

Les Américains en perte d’initiative

Abdel-Halim Fadlallah«  Ceci est la preuve que la méthode américaine au niveau économique est en perte d’initiative et ne parvient plus à maitriser l’économie mondiale vu la crise que traverse le monde occidental et surtout européen », explique pour notre site l’expert libanais en économie Abdel-Halim Fadlallah.
Selon le directeur du Centre consultatif des études et des archives, cette position américaine montre aussi que «  les facteurs et les impacts dans le marché pétrolier s’imposent à tout le monde».

Et d’ajouter : « la hausse du prix du pétrole n’a pu être freiné et au cas où elle se poursuit, elle provoquera une crise due à un « choc de l’offre », c’est-à-dire une baisse de la production et une baisse du développement économique au niveau mondial, ce qui aura pour conséquence d’augmenter les prix et davantage d’inflation, ce que les économies occidentales ne peuvent supporter ».

En fonction de la loi signée par le président américain, Washington se doit d’imposer des sanctions financières aux banques étrangères qui exécutent des transactions financières avec la banque centrale d’Iran pour s’acheter du pétrole et des produits manufacturiers.
Mais cette loi accorde le droit d’exception au président américain aux pays qui ont baissé considérablement leur achat en pétrole iranien.  «  Les États occidentaux et les Etats-Unis ne peuvent renoncer au pétrole iranien en raison de sa bonne qualité qui rivalise avec celui des pays du Golfe et en raison du coût de son extraction relativement bas, et parce qu’ils ne lui ont pas trouvé de substitut», explique Fadlallah.
Interrogé sur l’impact de cet embargo sur l’économie iranienne, l’expert libanais a répondu :

«les différentes sortes de sanctions occidentales contre l’Iran n’ont pu altérer l’économie

iranienne ou son pétrole, parce que ce pays a pu facilement trouver des marchés alternatifs ».
Fadlallah estime que la position iranienne d’avoir mis en garde les pays occidentaux en leur coupant le ravitaillement en pétrole à elle aussi contribué à accélérer « cette décision de recul de la part des occidentaux ».

La Turquie aussi veut être exemptée

Taner YildizLa décision américaine semble sans tarder avoir eu l’effet de tache d’huile. À peine déclarée que la Turquie a affirmé être en train de mener des négociations pour qu’elle soit elle-aussi exemptée des sanctions. Selon le ministre turc de l’énergie Taner Yildiz des négociations sont menées actuellement au niveau des entreprises.
 

Sachant que la Turquie qui est un important client en pétrole et en gaz de l'Iran a annoncé qu'elle ne se considérait pas comme liée par des sanctions prises unilatéralement ou en groupe, mais seulement par celles imposées par le Conseil de sécurité de l'Onu.
  

La compagnie privée Turkish Petroleum Refineries Corporation (Tupras), plus grand importateur de pétrole brut du pays, achète une grande partie de cette matière première à l'Iran.
La Turquie importe son pétrole de différents pays, notamment la Russie et l'Azerbaïdjan, mais sa source d'approvisionnement la plus importante demeure l'Iran (30%).

La Chine ne veut rien entendre

 

Raffinerie chinoisePour sa part la chine a réitéré une nouvelle fois son refus des sanctions imposées unilatéralement contre l’Iran et assuré qu’elle ne permettra pas qu’on entrave ses importations de pétrole.

Selon le directeur général de la société général de l’expansion de la navigation maritime chinoise Yang Je-Jong, cité par l‘agence iranienne Irna, son pays s’emploie à faire avorter l’embargo sur le pétrole iranien. Il a signalé que la commission de développement et de réforme qui prend les décisions liées au prix de l’énergie s’est réunie spécialement pour cette mission.   
  

Pour sa part, le ministre iranien du Pétrole Rostam Ghassemi a pourfendu mercredi au Koweït l'instrumentalisation du pétrole par certains pays et prévenu à mots couverts que les sanctions contre son pays représentaient une menace pour l'approvisionnement du marché pétrolier mondial.

 

Sources des différents articles : Infos d'Almanar 20-21 et 22 mars 2012

Partager cet article

Repost0
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 21:16
لغريب في الأمر ان بعض نخبنا العربية والتي توصّف نفسها "بالحداثية" تريد ان تسقط بعض المصطلحات والمؤسسات على واقعها الحضاري وهي غريبة عنه بل ان مسبّباتها غير متوفرة. فالعلمانية التي ترفع اليوم كقارب نجاة يودي الى برّ الأمان ليس لها من تعريف سوى فصل الدين عن الدولة والتي ظهرت كتيار فكري اروبي في القرن التاسع عشر متأثرة بالمدرسة الإسلامية الأندلسية لا لأن هذه الأخيرة علمانية بل لأنها أحسنت تقديم الإسلام وأصوله السمحاء من حرية تفكير ومعتقد. فآستلهم فلاسفة الأنوار من هذه التجربة لمجابهة الكنيسة وتسلطها على ضمائر الناس بدعوى القداسة والإلهام الإلاهي لرجال دينها. هل لنا كنيسة ورجال دين في الإسلام ؟؟ قطعا لا. فلم نريد تنزيل مؤسسة على واقع لا يمت لها بصلة. الإسلام عقيدة وعمل، أما العقيدة فشأن فردي من شاء فليؤمن ومن شاء فليكفر، أما العمل او المعاملات في الإسلام فقد استفادت منها كل القوانين المقارنة والمواثيق الدولية. من سبق من ؟ عمر بن الخطاب أم ميثاق حقوق الإنسان لسنة 1948 ؟ " متى اسعبدتم الناس وقد ولدتهم امهاتهم أحرارا" هذه قولة الفاروق لمن ولاّه على مصر عمرو بن العاص استلهمت منها مواد الحريات بالميثاق المذكور والقائمة تطول لو عدّدنا لما وفينا.

Abdellatif Titouhi ‎"Combattre un clergé malfrat est une chose, combattre la religion c'en est une autre. Toute la confusion réside là". Tel est le constat de notre ami Abdelaziz Jaziri (voir l'article en entier :https://www.facebook.com/notes/abdelaziz-jaziri/charia-ou-pas-charia-thats-not-the-question-/393763350635969

 

Najet Trabelsi

المحاولة ـ أن يفصلوا دينهم عن تاريخهم، قبل أن يعتمدوا فصل دينهم عن دولتهم...أقول لو كانوا متشبّعين بعِبَرِ تاريخنا ومبدعيه، لما بحثوا عن ضالّتهم في علمانيّة برزت في بيئة مختلفة وفي زمان غير هذا الزّمان... والأغرب أن أصحابها أنفسهم (فرنسا وبقيّة أوروپا) كما مقلّدوها (التّجربتين التركيّة والتّونسيّة) إكتشفوا عدم جدواها... اللاهثون وراء العلمانيّة مثلهم مثل الحالمين بالشّيوعيّة، كلاهما يريدان الإلتحاق بقطار فات موعد انطلاقه أو يريدان استهلاك سلعة تجاوزت مدّة صلوحيّتها...
كان من الأجدر لهؤلاء تدارس عظماء تاريخنا مثل عمر بن الخطّاب وعلي بن أبي طالب رضي الله عنهما ... وابن خلدون وابن سينا وابن رشد والفارابي والغزالي وغيرهم كثيرون.
إذاك سيكتشفون أن "علمانيّتنا" نحن ـ كما صرّح المفكّر الإسلامي البارز الدّكتور راشد الغنّوشي ـ "إنّما سبقت علمانيّتهم في الزّمن والجودة"... لماذا؟ لأن "علمانيّتنا" مستمَدّه من عالميّة ديننا وكونه يلبّي كافّة الإحتياجات الإنسانيّة المادّيّة منها والرّوحانيّة ويوفّر أسباب السّعادة دنيا وآخرة... لذلك نحن لسنا في حاجة إلى علمانيّتهم بل هم الذين في حاجة إلى عالميّة ديننا
**
لو كان المثقّفون التّونسيّون على علم ووعي بتاريخهم الذي هو تاريخ دينهم في المقام الأوّل... وأتحدّى هؤلاء المتسلّحين باللّائكيّة أن يحاولوا ـ مجرّد 
 
Najet Trabelsi ‎**
العلمانيّون يذكّرونني بمثل هولندي يقول: "إغسل الرّضيع وارم الماء المستعمل... ولكن لا ترم معه الرّضيع"! العلمانيّون رموا 'رضيعهم' مع ماء الغسيل... هذا ' الرضيع ' المتمثّل في "روحانيّة ضرورية لتحقيق توازن وجودي حقيقي يعطي معنى لتصرفات الإنسان" كما أشارالأخ عبد العزيزالجزيري في تعليق له بالفرنسيّة في مكان آخرعلى هذه الصّفحة.
Hayet Houman
الظروف التى نشأت منها العلمانية فى أوروبا لا تنطبق على الإسلام لأسباب كثيرة منها : أن الإسلام نظام شامل لكل شئون الحياة فهو دين ودولة عقيدة وشريعة.
فقد احتوى الإسلام على النظام السياسى الذى يضمن حقوق الحاكم والمحكوم ضمن أصول ثابتة حددها الرسول (صلى الله عليه وسلم) وصحابته ، وجاء بالنظام الاقتصادى الخالى من عيوب الرأسمالية والشيوعية ، كما حدد النظام الاجتماعى ووضع له الأصول والقوانين التى تضمن التوازن والتكافل معاُ.
ثم أن الإسلام قرر المساواة بين جميع الناس وقرر أنه لا عصمة لبشر إلا لرسول الله (صلى الله عليه وسلم) فيما يوحى إليه من ربه وبعد ذلك فالكل سواء رجل دين أو رجل دنيا ، خليفة كان أو من عامة المسلمين. والحكومة الإسلامية ليست حكومة إلهية مقدسة معصومة من الخطأ يحكم فيها الإمام نيابة عن الله فى الأرض بل هى حكومة بشرية تعمل تحت سلطان القانون الإلهى ولا تملك الخروج عليه.
كما لا يوجد فى الإسلام صراع بين الدين والعلم بل الإسلام على عكس النصرانية قد فتح الباب على مصراعيه للعلم والفكر وجعل طلب العلم فريضة على كل مسلم ومسلمة .

 

Partager cet article

Repost0
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 12:53

Ces tactiques politiciennes du moment doivent cesser : aucune future loi contraire au droit musulman et à sa jurisprudence Sunnite-malékite ne peut et ne doit être promulguée et ceci ne peut et ne doit faire l'objet d'aucun marchandage et doit être précisé, sans ambiguité aucune, dans le texte définitif de notre future constitution.


Il n'échappe à personne que le parti Ennahdha a été élu avec un pourcentage confortable en raison de sa référence essentielle qu'est l'Islam - et si ce n'était le mode douteux et malhonnête du scrutin utilisé-  ce dernier aurait été largement majoritaire à l'AC.


Donc , adviendra ce qu'il adviendra, Ennahdha a le devoir et l'obligation de respecter ses électeurs et de ne surtout pas les trahir, en imposant contre vents et marées un article constitutionnel précisant que seul le droit musulman, s'appuyant sur la jurisprudence sunnite-malékite de nos oulémas et telle qu'elle avait été appliquée par nos magistrats, lequel article doit obligatoirement être retenu dans notre future constitution.


Et si au vote à l'Assemblée constituante, les députés d'Ennahdha ne parvenaient pas à obtenir la majorité, il y a lieu dans ce cas de consulter le peuple par referendum, car chercher un consensus avec une minorité d'élus qui veut appliquer des agendas étrangers consisterait à désavouer le peuple musulman Tunisien, à pactiser avec le diable et tourner le dos aux textes coraniques clairs et précis à ce sujet.


Déjà, le Csp autorisant l'adoption,contredit un texte Coranique clair et sans ambiguïté.


Ensuite, pourquoi renoncer à défendre les droits des enfants naturels nés d'adultère et de leurs mères dites"célibataires", alors que les lois de Bourguiba sont muettes à ce sujet,en interdisant la polygamie -qui est un péché en soi- mais qui offre le grand avantage de réparer les conséquences du pêché commis et d'éviter l'augmentation des enfants dits"naturels" ou "Malaquits"


Les textes Coraniques ne consistent pas encourager la multiplication des épouses mais permettent d'apporter une solution, la moins mauvaise d'entre toutes, pour réparer un acte fautif à conséquences néfastes, afin de résoudre des problèmes réels vécus au sein de notre société, comme celui cité précédemment ou dans le cas d'infirmité de l'épouse et d'autres cas spécifiques.


Statistiquement quand la polygamie était autorisée,elle représentait moins de 1% de la population et ce pourcentage est le même aujourd'hui dans d'autres pays musulmans comme l'Algérie où la polygamie est permise.


Et enfin "l'innovation"du Csp rendant le divorce possible uniquement et obligatoirement par l'intermédiaire des tribunaux a été une vraie catastrophe sociale: un bilan sérieux le démontrerait aisément, chiffres et dégâts moraux et financiers à l'appui, et ce ne sont pas les magistrats et les avocats, acteurs et témoins privilégiés, qui vous diront le contraire.


Ce scélérat Csp, dont certains articles sont contraires au Coran et à la Sunna et que  beaucoup de personnes de bonne ou de mauvaise foi et tous les partis politiques, en parlent comme d'un code conforme à l'Islam et défendant les droits de la femme, ce qui est complètement faux car il ne résisterait pas à un examen détaillé et critique.


Les sionistes avaient considéré,à juste titre, que la priorité des priorités consistait à s'attaquer à la famille, dont la femme est le pivot central, pour pouvoir affaiblir et dominer les nations.

Partager cet article

Repost0
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 12:15

Après avoir accordé le 8/3/2012 une demi-heure de temps d'antenne,sans présence de contradicteur,à Saida Garrach,membre des femmes démocrates,pour caricaturer la Chariaa (1)voir ci-dessous l'article consacré à ce sujet,


Notre TV Nationale Watania1,le 9/3/2012 lors de la même émission d'Elyes El Gharbi "Hadith Essaa" récidive en accordant presque une heure de temps d'antenne dans une tranche horaire de grande écoute-19H/20H- à Yadh Ben Achour afin qu'il développe,encore une fois sans contradicteur présent sur le plateau et à l'aide d'arguments aussi  fallacieux les uns que les autres, tous les inconvénients qu'entraînerait la transcription d'un article constitutionnel stipulant que la Chariaa,notre droit musulman,soit la source de nos lois.

 

Procèdant de façon malhonnête,il s'est servi des mêmes clichés usés:mains coupées des voleurs, lapidation,Niquab etc …, propagés par les Bush père et fils,clichés repris par les islamophobes occidentaux et leurs valets pour justifier les guerres d'invasion opérées en terres musulmanes comme ce fût le cas en Afghanistan et ailleurs.

 

Et pour effrayer les téléspectateurs, l'épouvantail des Talibans fût brandi par le fils et petit fils de deux illustres oulémas, Fadhel et Taher Ben Achour, grands théologiens Sunnites-Malékites,qui nous ont légué avec l'ensemble de nos grands exégètes,une Chariaa à la jurisprudence aux contours précis et dont les applications n'ont jamais laissé trace dans notre histoire de lapidation et/ou de manchots.

 

 

(1)Radio Israël n'aurait pas osé permettre à un invité de caricaturer la Chariaa et les droits de la femme en Islam comme vient de le faire à la TV Tunisienne "Watania 1" aujourd’hui entre 19H et 20H dans l'émission"Hadith Essaa" d'Elyès El Gharbi par la voix de Saida Garrach,membre des femmes démocrates : cette dernière a été autorisée, pendant une demi-heure environ à un moment de très grande écoute,de caricaturer la Chariaa et de proférer des mensonges tel que l'acceptation du Code du statut personnel par nos Oulémas,le tout sans avoir en face de contradicteur pour équilibrer le débat afin de respecter un minimum de déontologie journalistique.


Notre devoir est de délivrer la TV Nationale que nous entretenons par nos propres deniers,TV confisquée par ceux qui étaient au service du malfaiteur déchu et qui sont indignes des fonctions qu'ils occupent.

 

 

Partager cet article

Repost0